Profile Image

Michele Tecchia

Growth Hacker - Monaco

Michele Tecchia est growth hacker à Monaco

Consultant Marketing indépendant, depuis 2016, à Monaco, Michele Tecchia a un parcours riche durant lequel il a pu contribuer à des projets à forte valeur ajoutée.
Michele grandit à Moanco, et passa son enfance à l’École du Parc dans la Principauté. C’est lors d’un concours de secourisme lancé par la Croix-Rouge que Michele développe déjà ses compétences de futur growth hacker. Il raconte : “Après avoir obtenu la dixième place, ce qui ne semble pas très bien, mais qui est le meilleur classement de l’histoire de notre pays, et après avoir totalement réformé la formation aux premiers secours, j’ai créé le club de jeunes de la Croix-Rouge de Monaco. De deux membres seulement, dont moi-même, j’ai fait de ce club de jeunes le plus important du Pays au cours des années suivantes”. Lors de sa création, il fait connaître le club à travers Facebook, et met en place une stratégie pour développer le club. Illustrant les événements par des photographies, ils attirent l’attention des jeunes, puis des personnes âgées et finit par organiser des fêtes internes pour la Croix-Rouge Monégasque.
Depuis 6 ans, Michele Tecchia développe Sarastar à Monaco où il cherche de nouvelles façons de développer les marques de ses clients. Dans ses projets, il met en oeuvre ses compétences en growth hacking, marketing digital et développement commercial qu’il a pu acquérir au fil de ses expériences. Michele Tecchia est avant tout un passionné de digital, travaillant dans le développement produit, l’acquisition pub, l’inbound marketing ou encore la mise en place de stratégies digitales.
Lors de ces différents projets, il a pour objectif de définir des stratégies commerciales adaptées à chaque entreprise et chaque besoin.

Michele Tecchia, un CV hétéroclite
L’obtention d’un Master en Stratégie Marketing et Digital entre 2000 et 2004 à L’Idrac Business School lui a permis de développer des compétences marketing pointues nécessaires à la mise en place de stratégie commerciale. Michele Tecchia poursuit ses études supérieures à Sciences Po Grenoble entre 2004 et 2006 et obtient son diplôme en Sciences politiques et gouvernement. Ses rencontres à Sciences Po et à l’Idrac sont d’après lui “la meilleure chose” qui lui soit arrivée.
En 2012, il part à Londres pour effectuer une année d’études dans la Growth Hacking Academy, première académie de growth hacking d’Europe, où il obtient un Master en Marketing. Cette formation intensive de trois mois lui a permis de changer sa façon de voir et d’aborder son travail en collaborant avec des personnes différentes les unes des autres : analystes commerciaux, designers ou encore ingénieurs logiciels. Après ses études, il devient d’abord agent de communication pendant près d’un an pour l’Expleo Group à Toulouse. Cette première expérience lui permet de travailler dans la communication interne de l’entreprise pour un projet Airbus s’étendant sur 16 sites dans le monde, en Asie, Europe et Amérique du Nord.

Michele Tecchia : “J’ai toujours eu un état d’esprit de croissance, mais je ne l’avais pas réalisé jusqu’à maintenant”
Michele intègre la société Orange en tant que spécialiste du développement des entreprises. Il devient responsable commercial média en 2011 au sein de Ebookers Limited où il met en place la stratégie commerciale française de la société. Depuis 2016, Michele Tecchia travaille dans sa startup en tant que gestionnaire, modérateur, spécialiste du marketing, de la création de contenu, du nettoyage ou encore de la vente. Cette expérience au sein de sa propre startup a agi sur lui comme une prise de conscience : “J’ai toujours eu un état d’esprit de croissance, mais je ne l’avais pas réalisé jusqu’à maintenant”.
Growth hacker indépendant après être passé par des services marketing prestigieux tels que Ebookers ou Orange en France, ses expériences dans la communication à Toulouse et à Paris lui ont permis de développer ses compétences dans le domaine marketing et se trouvent donc étroitement liées avec son activité de growth hacking, l’idée étant de penser au public cible et à l’aspect commercial des contenus produits. Michele aime son métier et nous décrit le but de son métier “L’objectif principal d’un growth hacker est de mener des expériences pour débloquer des opportunités de croissance sur la base d’une analyse approfondie des étapes et des flux d’utilisateurs”, et explique qu’”il s’agit de trouver de nouvelles approches pour atteindre des objectifs commerciaux, ce qui implique une réflexion et une planification plus stratégiques”. Un growth hacker aide les entreprises à acquérir et fidéliser ses clients en analysant les données significatives qu’il possède. Pour lui, plus qu’un métier, il s’agit d’un véritable état d’esprit.


Michele Tecchia n’a qu’une devise ; « Toujours apprendre. Toujours tester ! »

Indépendant, il ne travaille tout de même pas seul, et s’entoure régulièrement des équipes de conception et de rédaction avec lesquelles ils mènent des expériences visant à tester le CTA ou le design UX.
Michele aime son métier et estime que la communication claire et professionnelle fait partie des compétences primordiales à son poste, pour travailler en équipe. Le métier passe aussi par la compréhension de nombreuses connaissances notamment dans l’optimisation du taux de conversion, de l’UX ou encore des statistiques de base. Un growth hacker doit aussi développer de multiples compétences mais doit également savoir se spécialiser dans certaines d’entre elles. Pour lui, il est aussi nécessaire de faire preuve d’une grande capacité d’autoréflexion et d’être ouvert aux autres en prenant en compte leurs commentaires et leurs idées. Il apprécie particulièrement aussi travailler à Monaco, la Principauté abritant de nombreuses entreprises innovantes avec lesquelles il travaille. Pour ceux qui souhaiteraient devenir growth hacker comme lui, il leur conseille de “toujours apprendre et toujours tester”.